Exactions de Racailles Sauvages

Publié le par ACROPOLE


A Craon (Mayenne), Portbail (Normandie) et à Saint-Dalmas-de-Tende (Provence du sud), des agressions ont été commises par des immigrés provenant des banlieues malsaines d'Ile de France contre des enseignants, collégiens et habitants des villages accueillant des ERS (établissements de réinsertion scolaire).

A Saint-Dalmas-de-Tende où un ERS accueille quinze de ces déliquants, la situation est conflictuelle, selon un éducateur :
« C'est un projet absolument pas préparé. Il y a eu des vols, des agressions, des intimidations. Les gens sont remontés contre les déliquants. On ne sait pas comment cela pourra finir. »

Le rectorat de Nice refuse de communiquer mais ne dément pas.

profsyndiqA Portbail, les huit internés ont été renvoyés le 14 novembre, six jours après leur arrivée en Normandie suite à des démêlés :  violentes attaques sur leurs éducateurs et à l'encontre d'un patron de bar qui avait refusé de leur donner des cigarettes.

A Craon, une mobilisation totale contre les racailles s'est constituée en début de semaine : professeurs, parents d'élèves et commerçants ne veulent plus de l'ERS.

« Des coups et des claques sans raison »

La semaine dernière, une attaque eut lieu sur le chemin de la cantine. Selon le témoignage d'une enseignante recueilli par Le Parisien, les racailles ont « distribué des coups et des claques sans raison apparente ». Les collégiens de leur côté doivent se réfugier dans le bureau du proviseur pour avoir la paix. Cinq des treize internés de l'ERS sont impliqués dans cette agression.

Interpellés par les gendarmes et renvoyés dans leur cité, ils devraient comparaître devant un juge. Selon Ouest-France, trois plaintes ont été déposées : deux par des familles de victimes et une pour détérioration par le principal de l'établissement.

Le drame aurait pu s'arrêter là mais les enseignants du collège Volney refusent désormais de reprendre le travail si l'ERS n'est pas défitivement fermé. Certains parents ont d'ailleurs retiré leurs enfants de l'établissement.

Publié dans délinquance

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article