Hashim Thaçi impliqué dans un trafic d’organes

Publié le par ACROPOLE

Kosovo - L'autoproclamé "premier ministre" de la région serbe est impliqué dans un trafic d’organes.

 

Le vrai visage de l’état maffieux - autoproclamé en une fictive indépendance il y a deux ans - mis en place par les albanais dans la province serbe du Kosovo-Metochie se révèle aux media occidentaux suite à la publication d’un rapport de l’assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE).

Hashim ThaciCe rapport indique notamment que le soi-disant premier ministre de cette organisation terroriste, Hashim Thaçi, est le chef d’un réseau criminel responsable d'un trafic d’organes prélevés sur des prisonniers serbes et albanais.

« Nous avons établi que Hashim Thaçi était à la tête du groupe criminel de Drenica », peut-on  lire dans le rapport publié un jour après que le parti de Thaçi ait remporté les législatives organisées dans le territoire serbe.

Toujours selon ce rapport officiel, de 1998 à 2000, des prisonniers, principalement serbes, avaient été exfiltrés en Albanie puis assassinés pour ensuite prélever leurs organes dans un laboratoire clandestin proche de l’aéroport de Tirana.

Hashim Thaçi était l’un des fondateurs de l'organisation terroriste UCK qui avait envahi, mis à feu et à sang la région serbe à la fin des années 1990 et s'était rendue coupable d'exterminations massives et de centaines de milliers d'autres crimes abominables sur les populations civiles, sans réaction de la « communauté internationale » à l'époque.

 

 

 

Publié dans délinquance

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article