Le clan Dati refait parler de lui.

Publié le par ACROPOLE


Deux membres de la sulfureuse famille Dati (dont est issue Rachida Dati) sont au cœur de l’actualité criminelle. L’un a été arrêté en Belgique pour détention de drogues et jeter en prison. L’autre, coupable d’agression sexuelle sur mineure, a écopé de trois mois de prison.

rachidaD’abord Jamal (le frère de Rachida) a été arrêté dans la région de Visé (Belgique) en possession de drogue. D’après les premières informations, le prévenu, âgé de 38 ans et résidant à Piennes (Lorraine), s’était rendu à Maastricht (Pays-Bas) en vue de s’approvisionner en stupéfiants. Dans son véhicule, la police – procédant à un contrôle banal – a retrouvé 30 grammes d’héroïne et 6 grammes de marijuana.

Jamal Dati a alors été déféré au parquet de Liège, puis écroué à la prison de Lantin. Un mandat d’arrêt a également été requis contre le frère de Rachida. Une arrestation qui n’est malheureusement pas la première. Il a déjà été condamné à plusieurs reprises à de la prison ferme pour trafic de stupéfiants.

L’actualité judiciaire raporte également le cas du beau-frère de Rachida. Le mari de sa sœur a en effet été condamné  à trois mois de prison et deux ans de mise à l’épreuve par le tribunal correctionnel de Bourg-en-Bresse pour agression sexuelle sur mineure, a communiqué le journal "Le Dauphiné". Les faits remontent au printemps dernier. Une adolescente de 14 ans a porté plainte pour avoir été sexuellement abusée par le pédophile. Placé en garde à vue, il a été cependant relaché et placé sous contrôle judiciaire. L'obligation de quitter le département lui a été intimé. Toutefois le beau-frère de Rachida, vivant depuis en Suisse, plaide, quant à lui, un simple « baiser volé ».

Publié dans délinquance

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article