Michel Drucker une nouvelle fois condamné.

Publié le par ACROPOLE

Un arrêt rendu par la cour d’appel de Paris condamne l'animateur de de variétés télévisuelles, Michel Drucker*, à verser 40.000 euros à une ex-maitresse, pour ne l'avoir pas rémunérée alors qu'en 2006 elle avait écrit un livre pour lui.

druker mEn juin 2005, un contrat de commande d'ouvrage avait été conclu entre Michel Drucker et les éditions Albin Michel, pour un livre d'entretiens où il devait répondre aux questions de l'écrivain Régis Debray.

Beyala, une camerounaise agée de 50 ans, maîtresse de M. Drucker à l'époque, affirme avoir rédigé à la requête de son ancien amant les réponses à une douzaine de questions émanant de Régis Debray. Elle n'avait ensuite jamais reçu 200.000 euros que le saltimbanque lui avait promis pour ce travail.

Sachant qu'il n’avait de toutes façons aucune chance de voir cet arrêt des juges d’appel révisé, Michel Drucker aura finalement reconnu, au cours de la procédure, "la collaboration spontanée" de Beyala. Son avocat ayant confié que son client « estime que la cour a dit le droit en reprenant une proposition de rémunération faite il y a plusieurs années, et n'entend pas former de pourvoi en cassation ».

 

* Originaire d'une famille juive immigrée en Autriche-Hongrie dans les années 1920 Michel Drucker est animateur de télévision et de radio depuis une quarantaine d'années.

Publié dans délinquance

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article