Sarko en déroute

Publié le par ACROPOLE

 

sarkonabot« Comme il paraît loin le temps de la nuit du Fouquet’s, le temps où "Nico Sarko" s’invitait à l’université du MEDEF, embrassait Laurence Parisot qu’il avait connue sur les bancs de Sciences Po ». Voilà que l’ex-« candidat idéal du patronat » veut que les entreprises versant des dividendes à leurs actionnaires versent aussi une prime à leurs salariés. Voilà qu’il veut supprimer le bouclier fiscal sans abattre l’ISF. Voilà qu’il veut aussi réduire l’immigration légale !

Nous sommes au cœur des « contradictions liées à la mondialisation » a expliqué Eric Zemmour sur RTL. Les grandes entreprises n’ont nulle envie que le pouvoir français s’engage dans une politique de réduction de l’immigration, serait-elle légale. « Ce flux permanent permet au patronat de ne pas augmenter les salaires. C’est l’ “armée de réserve du capitalisme“ disait Marx ». Et « voir un président de pseudo-droite inventer une "exit taxe" [taxe de sortie] les exaspère ». De là à penser qu’ils « soutiendront discrètement Dominique Strauss Kahn » si celui-ci était candidat, il n’y a qu’un pas qui ne fait pas l’ombre d’un doute dans l’esprit de Zemmour qui conclut : « Le capitalisme était si beau sous la gauche »…

Publié dans politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article