Violente équipée de casseurs à Paris

Publié le par ACROPOLE


La scène s'est produite samedi vers 18 heures en marge du défilé envers la réformes des retraites.

Place de la Nation à Paris. Le cortège qui arrive sur la place annonce sa dissolution, signifiant le terme du défilé. C'est à ce moment qu'un groupe de casseurs d'ultra-anarchistes se forme.

Ces jeunes, en général vêtus de noir et le visage caché, arborent les drapeaux d'une hypothétique fédération d'anarchistes. Certains se revendiqueront plus tard des groupuscules de 'Black Blocks' (casseurs extremistes).

faroLa place de la Nation se vide, mais eux l'investissent. Les fumigène s'embrasent, lorsque le nouveau cortège décide de se diriger vers la place de la Bastille. Il emprunte en sens inverse le parcours de la manifestation. Sentant le danger, le service d'ordre de la CGT et les policiers de la DCRI leur emboîtent immédiatement le pas.

Le groupe, composé d'excités, a commencé à mettre le feu aux poubelles, s'en sont pris aux banques et ont attaqué les passants qui se trouvaient sur leur chemin.

Tous usent de la même technique pour échapper aux CRS : courir quasiment à chaque coin de rue, pour que les barrages n'aient pas le temps de se déplacer.

Embrasements de barricades de poubelles aux croisements de rues, tables de terrasses lancées dans les vitrines, abribus volant en éclat, riverains et touristes se réfugieant dans les commerces alentours.

La tension monte d'avantage devant une agence du Crédit Lyonnais. Un casseur transperce la vitrine alors qu'un passant tente de s'interposer. Il sera molesté par plusieurs autres de ses comparses, avant que des policiers lui viennent en aide.

 

source : rue89

Publié dans délinquance

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article